Découvrez l'oise

Trouvez des idées < Découvrez l'Oise

La Route Stevenson® dans l'Oise

 

 

Une balade à vélo vivifiante dans la roue de l’écrivain écossais

Présentation

La Route Stevenson® correspond au parcours effectué en canoë par l’écrivain Robert Louis Stevenson en 1876. Partant d'Anvers pour arriver à Pontoise, son tracé dans l'Oise joue avec le cours de la rivière et son canal latéral. La Route Stevenson® est étroitement liée à la Scandibérique, c’est-à-dire la portion française de l’EuroVelo 3, itinéraire à vélo européen reliant la Norvège à l’Espagne. Ce projet fédérateur associant la France, la Wallonie et les Flandres autour du tourisme à vélo constitue un cadre privilégié pour découvrir le périple de Stevenson : avec sa dimension transnationale et ses 100 km de véloroute sur l’EuroVelo 3 dans l’Oise, la Route Stevenson® s’intègre parfaitement à l’EuroVelo 3. Pour une sortie, une excursion ou un itinéraire plus long, elle offre une parenthèse sportive et culturelle rafraîchissante, ouvrant une nouvelle page dans la découverte de l’Oise.

© Bruno Beucher / Oise Tourisme

 

Le livre : An Inland Voyage

Le parcours s’appuie sur le livre de Stevenson An Inland Voyage, traduit en français par En canoë sur les rivières du Nord pour la version la plus répandue. Cet ouvrage est le premier récit de voyage de Stevenson, publié à 28 ans après un parcours en canoë de la Belgique à la France. Publié en 1878, il fait partie de ses œuvres de jeunesse : quelques années avant que Stevenson ne devienne célèbre avec ses deux grands romans d’aventure (L’Île au Trésor) et fantastique (L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde), ce voyage en canoë traite d’aventures et de considérations bien réelles. Complémentaires de ses fictions, les épopées de Stevenson « découvreur » comme par exemple En canoë sur les rivières du Nord ainsi que son Voyage avec un âne dans les Cévennes sont très appréciées de nos jours.

© Bruno Beucher, Xavier Renoux / Oise Tourisme

 

Une formidable traversée

Le trajet en canoë relaté dans An Inland Voyage a lieu en août et septembre 1876. Stevenson est accompagné de son ami Sir Walter Simpson : voisins sur Heriot Row à Edimbourg, camarades à la faculté de droit et tous deux membres de la société littéraire d’Edimbourg, ils font équipe sur plusieurs voyages. Cette fois, ils embarquent à bord de deux canots à voile, « l’Aréthuse » pour Stevenson et « la Cigarette » pour Simpson : depuis le canal de Willebroek près d'Anvers, ils sillonnent les canaux et naviguent sur l’Escaut, la Sambre et l’Oise avant de rallier Pontoise en France. Cet itinéraire d’Anvers à Pontoise correspond à un parcours total en canoë de 16 jours et de 280 km, et l’expédition ne manque pas de rebondissements et de souvenirs marquants pour l’écrivain ingénieux qu’est Stevenson.

© Etienne Tartron, Fabienne Lhote, Bruno Beucher / Oise Tourisme

 

L’itinéraire en France

De Maubeuge, Stevenson et Walter Simpson remontent la Sambre canalisée jusqu’à Landrecies puis empruntent successivement le Canal de la Sambre à l’Oise, le Canal de Saint-Quentin, les méandres de l’Oise et le canal latéral à l’Oise jusqu’à l’entrée de Compiègne. A partir de Compiègne, c’est l’Oise canalisée qui prend le relais jusqu’à Pontoise, leur dernière étape dans le livre. En ce qui concerne notre département, ils restent environ une semaine dans l’Oise, du 6 au 13 septembre : en découlent une douzaine de points d’interprétation identifiés à partir de l’ouvrage. De plus, les paysages actuels se rapprochant profondément de ceux observés par Stevenson à la fin du XIXe siècle, le visiteur réalise un véritable saut dans le temps : entre l’immuable et l’éphémère, il voyage et s’émerveille aux côtés de l’écrivain.

© Bruno Beucher, Anne-Sophie Flament / Oise Tourisme

 

Les premières lignes

« Notre arrivée provoqua grande agitation dans les docks d’Anvers. Un arrimeur et un groupe de porte-faix enlevèrent nos deux canoës et, au galop, les portèrent à l’embarcadère. Une foule d’enfants les escorta, poussant des hourras. La Cigarette s’éloigna au milieu d’un clapotement de vaguelettes brisées. L’instant d’après, l’Aréthuse suivait. » En canoë sur les rivières du Nord, Actes Sud, 1994, traduction de Léon Bocquet.

© Wikimedia Commons

 

> Découvrez les coulisses et l'écriture de "An Inland Voyage"

 

En quelques chiffres
100km à vélo dans l'Oise
1 876l'année du voyage