LES CHAMPIGNONS DE L'OISE

LES CHAMPIGNONS DE L'OISE

 

 

Amateur de champignons ou promeneur du dimanche, on vous présente les BONS champignons à trouver dans les forêts de l’Oise et comment les reconnaître !

Tout d’abord, où les trouver ? En bon connaisseur qui se respecte, on ne donne jamais nos « coins à champignons » mais ce que l’on peut vous dire, c’est qu’il y en a pour tout le monde et partout dans nos forêts !

Maintenant que vous savez où aller, on va vous donner des informations et des conseils sur les champignons les plus communs et comestibles dans les forêts de l'Oise. Biensûr, il y en a encore pleins d'autres mais cette liste devrait vous éviter toute mauvaise surprise.

 

En été et automne : 

1. Le roi des champignons, le cèpe (ou bolet)

Dans l’Oise, on a la chance d’avoir une grande variété de champignons et donc de cèpes. Vous aurez donc peut-être la chance de trouver, le fameux cèpe de Bordeaux (le meilleur entre nous) qui se reconnaît facilement par son gros pied blanc, son chapeau marron mat et uniforme avec sa mousse beige. Vous pourrez également trouver d’autres cèpes aussi très bons comme le cèpe des pins (qui se trouve en-dessous de pins ou sapins comme son nom l’indique) ou encore le cèpe d’été que l’on trouve de mai à octobre. Il y a aussi d’autres cèpes mais ces 3 sont les plus communs dans l’Oise.

Petit conseil pour reconnaître rapidement un bon cèpe d’un mauvais, la couleur de leur pied, s’il est blanc, pas de problème. S’il est coloré, pas touche !

 

2. Celle que l’on aime à mourir, la trompette de la mort !

Facilement reconnaissable (impossible de se tromper), c’est l’un des champignons phares de la région ! Vous en trouverez quasiment et abondamment dans toutes les forêts de l’Oise. Entre vous et moi, c’est clairement mon champignon préféré ! Pour l’info également, son nom vient de la période à laquelle elle apparait soit à la Toussaint (fête des morts).

Petit conseil, ouvrez bien l’œil et une fois que vous en trouverez une, arrêtez-vous et regardez autour de vous, vous ne serez pas déçu ! Et aussi, les enfants sont les meilleurs pour les trouver, la chasse aux trompettes est donc l’activité idéale pour la famille !

 

3. La grande dame de nos forêts, la coulemelle

Dominant les sous bois, on la repère facilement par sa hauteur, ses écailles marrons sur son chapeau blanc et son anneau autour de son pied. Mais ATTENTION ! On peut être belle de loin mais loin d’être bonne. En effet, la coulemelle possède une jumelle diabolique qui ne faudra absolument pas consommer. Elles se ressemblent comme deux gouttes d’eau et pour les différencier, une petite technique est nécessaire. Regardez la base du pied et si vous apercevez une sorte d’enveloppe englobant le pied à sa base, Courez ! Vous êtes tombé sur la mauvaise.

Petit conseil culinaire, ne mangez que le chapeau car le pied est souvent trop filandreux pour être apprécié.

 

4. La crème de la crème des champignons surtout en sauce, la Girolle

Plutôt un champignon d’été que d’automne, la girolle reste assez rare dans notre région mais certains chanceux en trouvent ! Suspect et unique, ce champignon peut surprendre par sa forme (un peu comme celle de la trompette) et sa vive couleur jaune. Mais rassurez-vous, c’est l’un des meilleurs champignons à déguster dans notre région, surtout en sauce !

Petit conseil, la girolle préfère les forêts sèches comme celle d’Ermenonville.

 

5. Le plus champêtre des champignons, le rosé des près

Comme son nom l’indique, ils se trouvent dans les près. Aussi appelé, champignon de pâture, vous en trouverez souvent dans les pâturages forcément mais également dans les jardins ! Même s’il a des lamelles, celui-ci délicieux et ressemble beaucoup aux champignons de Paris. Pour le reconnaître, rien de plus simple, il est tout blanc et petit avec des lamelles roses et une bague au pied.

Petit conseil, privilégiez les petits car nettement meilleurs, comme ceux de Paris !

 

 

En printemps et été : 

6. Le Saint Graal de nos forêts, la Morille !

Vous ne rêvez pas, c’est bien une éponge comestible et qui plus est un vrai délice pour les papilles ! Rare et difficile à trouver, la morille se trouve seulement entre mars et juin dans nos forêts ! Elle préfère, en effet, les terrains frais, argileux ou calcaires, comme les vergers ou les décombres. Capricieuse, la morille a besoin de nombreux critères spécifiques pour se développer. Donc accrochez-vous et prenez votre temps pour trouver le Saint Graal !

Petit conseil, si vous en trouvez plusieurs, laissez-en une ou deux pour qu’elles vivent heureuses et qu’elles aient beaucoup de petites morilles !

 

 

DERNIER CONSEIL

Si vous avez la chance de trouvez ces champignons, notez bien le coin car vous en retrouverez forcément à cet endroit !

De plus, même si certains sont faciles à reconnaître, il faut tout de même vous méfiez des champignons car une erreur est vite arrivée ! On vous conseille donc de bien vous renseigner avant de les cueillir et d’aller chez le pharmacien pour que celui-ci vous confirme la comestibilité de ces derniers ! Pour plus d’informations, rendez-vous sur le guide des champignons.

 

EN BONUS :

On vous offre également notre recette pour notre spécialité régionale, LA FICELLE PICARDE AUX TROMPETTES DE LA MORT !

Pour 8 personnes

Préparation : 2 heures

Pâte à crêpes : 150g de farine, 2 oeufs, 0,50 lItre de lait, 30 g de beurre, 1 pincée de sel.

Garniture : 4 tranches fines de jambon blanc , 560 g de trompettes de la mort, 30g de beurre , 50 cl de crème fraiche, 200g d'emmenthal râpé, 100g d'échalotes , sel et poivre.

● Préparez la pâte à crêpes, laissez reposer environ 30 minutes.
● Préchauffez le four à thermostat 7/8 (180°)
● Découpez en deux les champignons pour enlever la terre qui pourrer y rester puis les hachez finement.
● Épluchez les échalotes puis hachez finement.
● Faites suer légèrement les échalotes dans le beurre fondu puis ajoutez les champignons ,salez et poivrez.
● Couvrez et laissez-les rendre leur jus.
● Découvrez et faites cuire à feu doux jusqu'à complète évaporation .
● Laissez refroidir puis ajouter la crème fraiche.
● Beurrez légèrement une poêle , faites cuire les crêpes fines .
● Laissez refroidir le tout.
● Déposez une tranche de jambon coupée en deux sur chaque crêpe et ajoutez une cuillère à soupe de duxelle au centre .
● Roulez les crêpes et déposez-les dans un plat à gratin beurré.
● Nappez généreusement chaque ficelle de crème fraiche.
● Parsemez d'emmenthal râpé puis mettez au four pendant 20 minutes.
● Une fois doré, servir chaud.

Bonne dégustation !