Le Domaine de Chaalis

L’Abbaye de Chaalis

Un lieu romantique de pierres, d'art et de roses

L’Abbaye royale de Chaalis est une pépite à l’état brut, un pur joyau dédié à l’art au cœur de la forêt d’Ermenonville, à seulement 40 km de Paris. Avec ses vieilles ruines du XIIe siècle, son château, son orangerie, sa chapelle du XIIIe siècle superbement décorée et sa roseraie de 3500 m2, et un étang dans un décor romantique et fantasmagorique de ruines. Le Domaine s’offre à qui veut bien le découvrir.

Du cardinal Hippolyte d’Este, qui dessina le parc, aux artistes italiens Serlio et Primatice ou Jean-Jacques Rousseau dont l’âme plane encore dans l’atmosphère, en passant par Nélie Jacquemart-André, dernière propriétaire des lieux : cette abbaye cistercienne du XIIe siècle présente 800 ans d’Histoire

Cet ensemble riche de neuf siècles d’histoire est niché dans le creux d’un vallon boisé qui fait l’admiration des visiteurs depuis des décennies.

Du 1er avril au 30 septembre, le domaine est ouvert tous les jours de 10h à 18h.
Du 1er octobre au 31 mars, le domaine est ouvert le week-end et pendant les vacances scolaires, de 10h à 17h.

Le Domaine est fermé le 25 décembre et le 1er janvier.

Les ruines de l'ancienne Abbaye cistercienne

Ce qui attire tout de suite l’attention en arrivant sur place, ce sont bien sûr les ruines de l’ancienne Abbaye cistercienne. Elles trônent au milieu du parc de 1000 ha. Construite en 1137 par le roi Louis VI le Gros, cette Abbaye était l’une des plus importantes du royaume.

N’hésitez pas à vous prendre en photo devant ces magnifiques ruines très romantiques. Endroit instagrammable au coucher du soleil !

La roseraie

Un écrin de verdure

Des roses poussées sur des vestiges. C’est ainsi qu’on pourrait définir le domaine de Chaalis caché au creux de la forêt d’Ermenonville. Créée par Nélie Jacquemart-André au début du XXe siècle, cette roseraie est à l’image de sa créatrice : simplicité, douceur, sérénité, équilibre sont les mots qui caractérisent ce havre de paix. Une roseraie, également, portée par les couleurs ; les roses sont groupées par teintes tout au long des allées sur quelques 3500m². Un délice pour les yeux mais aussi pour le nez !

Point de ralliement de milliers de passionnés et d’esthètes chaque année, les Journées de la Rose célèbrent depuis plus de 15 ans la reine des fleurs aux côtés d’horticulteurs, de pépiniéristes, de rosiéristes, d’artistes ou d’artisans dans un cadre d’exception.

La chapelle Sainte-Marie

Prenez le temps de laisser votre esprit vagabonder dans le grand jardin à la Française et dirigez-vous vers la petite chapelle Sainte-Marie. Vous allez tomber en extase devant les fresques renaissance du peintre italien Primatice qui ornent ses plafonds. Elles sont largement inspirées de la chapelle Sixtine. Un régal pour les yeux !

Le musée​

Enfin, entrez dans l’ancien bâtiment monastique du XVIIIe siècle qui a été par la suite transformé en château dans un esprit romantique très à la mode.

Nélie Jacquemart, voyageuse, collectionneuse et veuve du riche banquier Edouard André, acquiert le domaine en 1902 pour y installer près de 6000 objets (boiseries, vasques, tapis, meubles, sculptures, tableaux…) qu’elle a rapportés de ses voyages en orient. Elle partage alors son temps entre son hôtel du boulevard Haussmann à Paris et le Domaine de Chaalis. 

A sa mort, le château devient musée. Vous pouvez notamment y découvrir deux panneaux peints par Giotto entre 1320 et 1337 et une vaste collection de portraits et bustes de Jean-Jacques Rousseau.

S’offrir une nouvelle fragrance

Situés dans les anciennes écuries du XIXe siècle, les ateliers des parfums de Chaalis permettent de confectionner une eau de parfum unique et personnalisée. En partenariat avec la Fondation Yves Rocher et la société Firmenich, ils dévoilent, en 50 minutes, les secrets des fragrances, les différentes méthodes d’extraction et initient à la taxinomie. Tous les dimanches, sur réservation.